Prêt pour un camping sauvage en Suisse ?

Vous aimez le camping depuis toujours et vous voulez en faire lors de votre prochain voyage en Suisse. Mais vous aimeriez bien savoir si le camping sauvage, dont vous raffolez, est possible dans ce pays. Alors, pour tout dire, ce n’est pas interdit par la loi, ce qui ne veut pas dire que c’est permis partout et n’importe comment. C’est au niveau cantonal que sont définies les dispositions légales concernant les campings sauvages. Autrement dit, c’est à chaque commune de décider en la matière.

Renseignez-vous

Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, jouez toujours la carte de la sécurité et ne vous installez pas où bon vous semble. Renseignez-vous auprès de la commune où vous avez envie de passer un séjour. En général, les conditions sont assez particulières et le camping sauvage est autorisé seulement sur des sites individuels. Demandez dans quels lieux publics vous pouvez passer une nuit, une seule bien entendu. Il arrive que ce soit possible de camper sur un parking public, mais c’est selon les consignes du propriétaire du parking ou de la commune. Les places de stationnement pour les repos à court terme sur les aires de repos peuvent être utilisées autant que vous le souhaitez.

Respectez la nature

Le camping sauvage en pleine nature peut être autorisé dans certains endroits. Par exemple, vous pouvez passer une nuit en montagne mais pour une seule nuit et pas en groupe. C’est également possible pour un bivouac d’urgence ou sur un terrain privé mais avec l’accord du propriétaire. Pensez à toujours respecter la nature et à laisser l’endroit où vous avez campé dans le même état que celui dans lequel vous l’avez trouvé. Ne jetez pas vos déchets par terre, emportez-les avec vous, ne faites pas vos besoins partout et ne laissez pas vos papiers toilette dans la nature. Evitez d’allumer un feu et ne faites pas de bruit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *